Numérologie cabalistique

Avant d’aller plus loin dans l’étude du thème numérologique, faisons un petit tour du côté de la numérologie cabalistique…

Utilisation

La numérologie de la kabbale utilise la gematria Sidouri qui attribue à chaque lettre son rang dans l’alphabet hébreu.

Ainsi, chaque mot hébreu permet de calculer un nombre qui est sa valeur numérologique.

Par exemple, le nom divin YHWH vaut 10 + 5 + 6 + 5 = 26. En hébreu, 26 s’écrit kaf- vav (KW) qui est la racine du verbe signifiant “brûler” : “la flamme divine brûle l’âme” … Ce nombre 26 pointe aussi vers le chiffre 8 (2+6) qui signifie “l’Alliance, l’Amour” selon une comptine kabbalistique.

Interprétation

La comptine kabbalistique donne donc, à chacun des 13 premiers nombres, un sens traditionnel et symbolique. les 9 premiers étant assez classiques, les 4 suivants ont un sens plus concret.

Ces significations sont données ici donnée par Marc Halévy, dans son ouvrage La Pensée hébraïque.

NombreSignification traditionnelle et interprétation symbolique
1Le Divin qui est Un ; l’unité.
2Les deux tables de la Loi ; le Bien et le Mal ; la bipolarité cosmique
3Les trois pères d’Israël : Abraham, Ytz’haq et Ya’akob ; le mouvement, la fécondité.
4Les quatre mères d’Israël : Sarah, Ribqah, Léah et Ra’hel ; la matrice, la matière, la fertilité.
5Les cinq livres de la Torah ; la vérité, la gnose.
6Les six sections de la Mishnah ; le vie réelle, la réalité, l’harmonie et l’harmonisation.
7Les sept branches de la ménorah (le chandelier sacré) et les sept jours de la Genèse ; le sacré, la lumière, l’illumination, la mystique.
8Les huit jours entre naissance et b’rit milah (circoncision) ; l’Alliance, l’amour.
9Les neuf mois de la grossesse ; l’accomplissement.
10Les dix paroles de la création et du Sinaï, les dix plaies d’Égypte ; la divinisation, le pont entre l’humain et le Divin.
11Les onze (sic) constellations ; le ciel, le cosmos, l’univers, la nature.
12Les douze tribus d’Israël ; l’Homme, l’humanité, le peuple de Moïse.
13Les treize attributs divins (selon l’extrait du Deutéronome qui est devenu la prière synagogale) ; la théologie, la philosophie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *