L’arithmancie

L’arithmancie, c’est la divination par les nombres. On l’appelle aussi numérologie.

On commence par calculer la valeur du nom, puis on a trois étapes : le nombre d’expression, le nombre intime et le nombre de réalisation. Une fois que vous obtenez ces trois nombres, vous pourrez interpréter ces valeurs.

Les calculs

Pour réaliser les différents calculs, on attribue des valeurs aux lettres ; puis on calcule la valeur du mot (ou groupe de lettres) en additionnant les valeurs de toutes les lettres du mot.

Ensuite il faut en prendre la réduction théosophique : on additionne les chiffres constituant le nombre en question jusqu’à obtenir une nombre à un chiffre.

Prenons l’exemple du nombre 467, il devient 4 + 6 + 7 = 17, qui devient 1 + 7 = 8. 8 est donc la réduction théosophique du nombre 467.

La table de Tripoli

123456789
ABCDEFGHI
JKLMNOPQR
STUVWXYZ

Les nombres

Le nombre d’expression

Ce nombre correspond au tempérament d’une personne. Pour l’obtenir, on utilise toutes les lettres du nom (prénom et nom de famille).

Prenons l’exemple d’Emrys Myrddin : 5+4+9+7+1+4+7+9+4+4+9+5 = 68 ==> 6+8 = 14 ==> 1+4 = 5

Le nombre intime

Ce nombre représente le caractère intime de la personne, sa personnalité. Pour l’obtenir, on ne prend en compte que les voyelles du nom.

Continuons avec l’exemple d’Emrys Myrddin : 5+7+7+9 = 28 ==> 2+8 = 10 ==> 1+0 = 1

Le nombre de réalisation

Ce nombre représente le comportement inconscient de la personne, son attitude. Pour l’obtenir, on ne prend en compte, cette fois, que les consonnes du nom.

Emrys Myrddin : 4+9+1+4+9+4+4+5 = 40 ==> 4+0 = 4

Interprétation

Avec ces trois nombres, il est maintenant possible d’interpréter les traits de caractères de l’individu choisi selon la théorie dite de Pythagore qui donne un signification unique à chaque chiffre et qui permettrait la compréhension de toute chose.

Le 1 : l’individualité

Les 1 sont des êtres indépendants, concentrés, déterminés, qui ont de la suite dans les idées. Ils se fixent un objectif et s’y tiennent. C’est souvent le tempérament des chefs et des inventeurs. Les 1 ont du mal à travailler en équipe et n’aiment pas recevoir d’ordres. Solitaires, il leur arrive souvent d’être égocentriques et autoritaires.

Le 2 : l’interaction

Il représente la communication, la coopération et l’équilibre. Les 2 débordent d’imagination et de créativité. Ce sont de bonnes natures. La paix, l’harmonie, l’engagement, la loyauté et la justice les caractérisent souvent. Mais il implique aussi l’idée de conflit, de forces opposées, d’aspects contradictoires d’une même réalité : le jour et la nuit, le Bien et le Mal. Les 2 sont parfois repliés sur eux-mêmes, lunatique, timides et indécis.

Le 3 : la complétude

Il évoque la complétude, la notion de “tout”, comme dans la trinité passé-présent-avenir ou âme-corps-esprit. Les pythagoriciens considéraient le 3 comme le premier nombre “complet”, car lorsqu’on aligne trois pavés sur un chemin, il y a un début, un milieu et une fin. Le trois implique talent et énergie ; il indique une nature artistique, pleine d’humour et de grâce en société. Les 3 ont souvent de la chance, de l’aisance (tant dans les manières que dans les finances) et du succès. Mais ils peuvent aussi s’éparpiller, s’irriter sans raison ou se montrer superficiels.

Le 4 : la stabilité

À l’image d’une table solidement plantée sur ses quatre pieds, ce chiffre est celui de la stabilité et de la fermeté. Les 4 travaillent dur. Il sont pragmatiques, fiables. Ils ont la tête sur les épaules. Aux accès de folie, ils préfèrent la logique et la raison. Ce sont d’excellents organisateurs, qui mènent toujours leur projet à bien. Comme le cycle des 4 saisons, ils sont plutôt prévisibles. Il leur arrive d’être bornés, susceptibles et sujets à des éclats de colère. Les conflits possibles pour les 2 sont multipliés par deux chez les 4.

Le 5 : le changement

C’est le nombre de l’instabilité et du déséquilibre, indicateur de changement et d’incertitude. Les 5 sont attirés par une foule de choses différentes, mais ne s’engage vraiment dans aucune. Ce sont des aventuriers, qui n’ont pas peur de prendre des risques. Ils aiment voyager et faire de nouvelles rencontres, mais ne restent en général pas très longtemps au même endroit. Les 5 sont parfois vaniteux, irresponsable, emportés et impatients.

Le 6 : l’harmonie

Il représente la vie de famille et l’amitié. Les 6 sont fidèles, fiables et aimants. Ils s’adaptent facilement. Ils sont doués pour l’enseignement et les arts en général, mais n’ont pas toujours du succès dans les affaires. Ils se laissent parfois aller au ragot ou à la complaisance. Les pythagoriciens considéraient le 6 comme le nombre parfait car il est divisible par le 2 et le 3 ; il est aussi égal à la somme et au produit des trois premiers nombres : 6 = 1+2+3 = 1×2×3.

Le 7 : l’intelligence

Sensibles, compréhensifs et brillants, les 7 aiment travailler dur et relever les défis. Ils sont souvent sérieux et érudits et leur intérêt se porte sur tous les sujets mystérieux. Chez eux, l’originalité et l’imagination l’emportent sur l’appât du gain et des biens matériels. Les 7 peuvent aussi se montrer pessimistes, sarcastiques et anxieux. Le 7 est considéré comme un nombre mystique ou magique car on l’associer aux sept jours de la Création et aux sept corps célestes de l’astronomie antique (Le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Saturne et Jupiter).

Le 8 : la réussite

Ce nombre augure d’un grand succès dans les affaires, les finances ou la politique. Les 8 sont pragmatiques et fonceurs, ce sont des travailleurs acharnés. Ils sont aussi parfois jaloux, envieux, autoritaires et avides de pouvoir. Le 8 est considéré comme le nombre le plus prévisible du cycle ; il peut incarner le sommet de la réussite aussi bien que le fond de l’échec. Dès la naissance, les deux voies s’ouvrent au 8.

Le 9 : l’accomplissement

Il symbolise la réussite portée à l’extrême. C’est en effet le nombre 3 multiplié par lui-même. La vocation des 9 est de se consacrer aux autres, c’est pourquoi ils sont souvent enseignants, chercheurs ou militent dans des organismes humanitaires. Ils ont une volonté de fer et travaillent sans relâche ; ils sont souvent des exemples ou des sources d’inspiration pour les autres. Cependant, ils peuvent se montrer arrogants et prétentieux si les choses ne marchent pas comme ils le souhaitent.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *