Mabon

Mabon est le quatrième sabbat mineur du calendrier Wicca. La fête marque l’équinoxe d’automne. Elle est donc célébrée aux alentours du 21 septembre.

On célèbre, durant ce sabbat, la deuxième récolte de l’année après Lammas et avant Samhain.

Mabon est également connu sous les noms de Harvest Home, Feast of the Ingathering, Meán Fómhair, An Clabhsúr, ou encore Alban Elfed (dans le Néodruidisme) est une action de grâce où prépare l’hiver en profitant des bienfaits de l’été…

Signification de Mabon

Carte illustration Mabon
Auteur inconnu, une piste ?

L’équinoxe d’automne marque le début du « déclin » de la terre, ce retour cyclique au repos mérité durant l’hiver qui approche. L’obscurité revient : les nuits vont, à partir de ce jour, devenir plus longues que les jours. Il est temps, pour les Hommes, de jouir des récoltes, de commencer les transformations des fruits (vins, jus, confitures, etc.).

C’est le moment où l’on va préparer la saison sombre. On va se recentrer sur son intérieur, retrouver ses proches autour du foyer. On profitera de cette période pour « purifier », nettoyer son intérieur. Il faut dorénavant penser à économiser ses forces et ses réserves… Il ne faut pas manquer de quoi que ce soit durant l’hiver.

Dans la tradition Wicca, le Dieu perd de plus en plus de sa vigueur. On le voit au froid qui se fait plus présent et aux feuilles qui tombent. Le Dieu se sacrifie au profit de son fils. Il se prépare à quitter son enveloppe charnelle pour entrer dans le monde invisible et se réincarner dans son fils.

Divinités associées

Le sabbat est explicitement lié au dieu celte Mabon ap Modron (dieu chasseur) et à sa mère Modron.

Par sa symbolique, ce sabbat est en rapport avec les entités des panthéons européens liées à la fertilité (surtout celle de la terre), aux moissons, aux céréales, on pourra vénérer :

  • Erecura (déesse de la Mort et de la fertilité), Rosmerta (déesse de la fertilité et de l’abondance), Onuava (déesse de la fertilité de la terre), Nantosuelta (déesse de la nature et de la fertilité) ou Cernunnos (dieu de fertilité) du panthéon celtique.
  • Perséphone (déesse de la croissance et des moissons au printemps), Déméter (déesse des récoltes), Rhea (déesse de la fertilité) ou Dyonisos (dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et de la démesure) du panthéon grec.
  • Cérès (déesse des vendanges), Liber, assimilé à Bacchus, (dieu de la vigne, du vin et de ses excès), ou Picumnus et Pilumnus (dieux de l’agriculture et du travail du grain) du panthéon romain.
  • Gefjon (déesse de la fertilité, des champs, des labours), Sif (déesse du grain, représente la fertilité), Freyja et Freyr (les jumeaux Vanes, dieux de la fertilité), Thor (dieu du tonnerre, de la pluie et de la fertilité) ou Nerthus (déesse germanique de la fertilité) du panthéon nordique.
  • Dajbog (dieu du soleil et des moissons), Morana (déesse de la moisson, de la sorcellerie, de l’hiver et de la mort), Svantovit (dieu de la guerre, de la fertilité et de l’abondance), Radegast (dieu de la guerre, du soleil, de l’hospitalité, des cultures et de la fertilité), Svantovit (dieu de la guerre, de la fertilité et de l’abondance) ou Yarilo (dieux de la végétation, de la fertilité et de la récolte) du panthéon slave.

Rituels

Le sabbat de Mabon est célébré à l’équinoxe de printemps (découvrez la date exacte ici).

Les rituels d’abondance et de prospérités pour remercier la Nature de ces cadeaux et assurer de bonnes récoltes à venir sont organisés. On pourra, entre autres, bénir et charger un talisman de prospérité qu’on portera sur soi ou qu’on placera au sein du foyer.

On pourra également pratiquer des rituels de protections, notamment pour la santé et les réserves : rien de pire de que de tout perdre durant l’hiver !

C’est aussi le moment où l’on finit ce que l’on a commencé et laissé en suspens. C’est le premier pas d’un retour sur soi, une méditation, une introspection et non un repli. On va apprendre des toutes les expériences passées.

Symboles associés à Mabon

On utilisera les symboles suivants :

  • Une corne (la corne d’abondance) ainsi que des pommes, des glands et des graines venant d’êtres récoltées.
  • Les couleurs automnales et rappelant les moissons : jaune, orange, rouge, mais aussi brun et beige.
  • Les chandelles blanches , jaunes, orange, marron et rouges.
  • L’encens de benjoin et de myrrhe, auxquels on ajoutera du bois de santal, de l’écorce ou de la résine de cèdre. Il est possible d’y ajouter des fleurs de lotus ou de roses.
  • Les bois de chêne, de lierre, de vigne, de noisetier, de hêtre. On utilisera aussi les bois d’arbres fruitiers comme les pommiers, les poiriers et les mûres, les céréales (surtout le blé). Les fleurs de chèvrefeuille, les chrysanthèmes, les œillets, les soucis, les roses et les passiflores.

Revoir la liste des sabbats

Partager :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *