Numérologie du nom 3/4

Dans notre article de présentation, nous avions survolé la numérologie du nom.

C’est pourquoi nous nous pencherons, dans cette série de quatre articles, plus précisément sur cette partie du thème numérologique.

Les cycles du nom

Le cycle d’événements

Le nombre de lettres constituant l’identité complète (tous les prénoms et le nom de famille) détermine une durée cyclique au terme de laquelle il « se passera un événement marquant » dans la vie du sujet. Un cycle plus court, correspondant à des événements de moindre importance, correspondant à la réduction du nombre précédent. On parle parfois de grand cycle et de petit cycle.

Deux écoles se constituent ici…

Les uns vont prendre uniquement le nom patronymique pour déterminer cette durée, arguant qu’elle est déterminée à notre naissance.

Les autres vont prendre en compte tout changement de nom et « relancer » un nouveau cycle, parfois avec une durée autre. Ces changements de nom sont principalement des unions qui vont modifier le nom de famille, mais cela peut-être également une modification d’état civil.

Nous avons donc, pour notre sujet : un cycle de 26 ans avant son union, il passe à 35 ans après son union.

Dans les deux cas, le petit cycle est de 8 ans (2+6 avant l’union, 3+5 après l’union)

Le cycle essentiel

Les lettres qui composent l’identité (l’ensemble du nom de famille et de tous les prénoms), influencent la vie du sujet. Le nom de famille détermine l’aspect mental et spirituel du sujet ; le prénom usuel son côté physique ; les autres prénoms, son aspect émotif, affectif et sentimental.

Chaque lettre influencera la vie du sujet pendant la période où elle sera concernée. Ces cycles peuvent durer de 1 (pour A, J ou S) à 9 ans (pour I ou R) et vont d’un anniversaire au suivant.

Les deux écoles « s’opposent » encore ici : la première ne prendre que le nom patronymique et le premier prénom de l’état civil comme prénom usuel ; tandis que la deuxième recalculera les cycles à chaque changement de nom (changement du prénom d’usage, union changeant le nom de famille, etc.).

les calculs

La succession de leurs passages détermine des cycles appelés excursions (physique, émotionnelle et mentale). Il faut toutefois tenir compte de l’ensemble des excursions qu’on appelle alors essence, parfois essence des lettres de passage. Elle s’obtient en réduisant la somme des valeurs des lettres de chacune des excursions, sauf si ces sommes valent 11, 22, ou 33, les trois premiers maîtres-nombres évoqué dans notre premier article sur le thème numérologique.

Cette étude peut se faire sur la vie entière, ou sur une période donnée.

Les essences

L’essence 1 marque une période de démarrage ; le sujet s’affirmer et exprimer son originalité.

L’essence 2 est une tranche de vie favorable aux associations ; le sujet veut partager et coopérer.

L’essence 3 est idéale créer, s’exprimer ou profiter des plaisirs de la vie ; mais la dispersion n’est pas loin.

L’essence 4 demandera de gros efforts pour concrétiser les projets et entreprises matériels.

L’essence 5 annonce une période de changement, de mouvement, d’aventures ; les possibilités y sont nombreuses.

L’essence 6 mettra le sujet face à ces responsabilités et ses obligations ; des choix importants ou stratégiques seront à faire.

L’activité ralentit durant l’essence 7 ; la période est favorable à la réflexion et la spiritualité.

L’essence 8 met en évidence les besoins de puissance et de pouvoir du sujet ; surtout si des problèmes d’argent surviennent.

L’essence 9 invite au bilan, principalement relationnel qui pourra révéler des surprises.

L’essence 11 sera une période difficile : les crises intérieures, les questionnements, la nervosité seront au rendez-vous.

L’essence 22 est une période d’invention, de création où des projets ambitieux se réaliseront de façon concrète et dynamique.

Durant l’essence 33, le sujet pourrait se mettre à la disposition des autres, au détriment de sa propre personne.

Études des cycles

Comme nous l’avons dit, tout changement implique le démarrage d’un nouveau cycle ; mais tous les changements n’ont pas lieu à la date d’anniversaire du sujet. Établir, et étudier, les cycles essentiels d’un sujets sur toute sa vie se fait rarement et demande beaucoup de travail ; c’est pourquoi l’on étudie plus souvent ces cycles sur une période donnée.

Notre sujet Luc Dubuisson-Laforêt, né Marc, Luc, Matthieu, Jean Laforêt, est né le 1er avril 1975, il a décidé de changer de prénom d’usage (passant de Luc à Marc) à la rentrée scolaire de ses 17 ans (septembre 1992 donc). Il s’est marié, et a décidé de changer de nom de famille (passant de Laforêt à Dubuisson-Laforêt) en juin, le 30, 2001, durant sa 26e année donc.

Voyons donc ses cycles.

De sa naissance jusqu’à la rentrée 1992, ils étaient les suivants :

AnnéePhysiqueÉmotionnelMentalEssence
0M = 4L = 3 ; M = 4 ; J = 1L = 36
1M = 4L = 3 ; M = 4 ; E = 5L = 31
2M = 4L = 3 ; M = 4 ; E = 5L = 31
3M = 4U = 3 ; M = 4 ; E = 5A = 18
4A = 1U = 3 ; A = 1 ; E = 5F = 67
5R = 9U = 3 ; T = 2 ; E = 5F = 67
6R = 9C = 3 ; T = 2 ; A = 1F = 63
7R = 9C = 3 ; H = 8 ; N = 5F = 64
8R = 9C = 3 ; H = 8 ; N = 5F = 64
9R = 9L = 3 ; H = 8 ; N = 5F = 64
10R = 9L = 3 ; H = 8 ; N = 5O = 64
11R = 9L = 3 ; H = 8 ; N = 5O = 64
12R = 9U = 3 ; H = 8 ; J = 1O = 69
13R = 9U = 3 ; H = 8 ; E = 5O = 64
14C = 3U = 3 ; H = 8 ; E = 5O = 67
15C = 3C = 3 ; I = 9 ; E = 5O = 68
16C = 3C = 3 ; I = 9 ; E = 5R = 92
17M = 4C = 3 ; I = 9 ; E = 5R = 93

Il commence volontairement un nouveau cycle en adoptant son deuxième prénom comme prénom d’usage à la rentrée scolaire 1992 (le 7 septembre 1992). Le cycle mental et une partie du cycle émotionnel continue, créant ainsi des cycles “plus court”, allant de la date de la rentrée 1992 à son anniversaire, puis de son anniversaire au 7 septembre suivant… et ainsi de suite.

Nous nous contenterons, d’étudier quelques années (7 ans en l’occurrence) des cycles suivants.

AnnéePhysiqueÉmotionnelMentalEssence
0
07/09/92 au 31/03/93
L = 3M = 4 ; I = 9 ; E = 5R = 93
0
01/04/93 au 06/09/93
L = 3M = 4 ; I = 9 ; A = 1R = 98
1
07/09/93 au 31/03/94
L = 3M = 4 ; I = 9 ; A = 1R = 98
1
01/04/94 au 06/09/94
L = 3M = 4 ; I = 9 ; N = 5R = 93
2
07/09/94 au 31/03/95
L = 3M = 4; I = 9 ; N = 5R = 93
2
01/04/95 au 06/09/95
L = 3M = 4; I = 9 ; N = 5R = 93
3
07/09/95 au 31/03/96
U = 3M = 4; I = 9 ; N = 5R = 93
3
01/04/96 au 06/09/96
U = 3M = 4; I = 9 ; N = 5R = 93
4
07/09/96 au 31/03/97
U = 3A = 1; I = 9 ; N = 5R = 99
4
01/04/97 au 06/09/97
U = 3A = 1; I = 9 ; N = 5R = 99
5
07/09/97 au 31/03/98
U = 3R = 9; I = 9 ; N = 5R = 98
5
01/04/98 au 06/09/98
U = 3R = 9; I = 9 ; N = 5R = 98
6
07/09/98 au 31/03/99
C = 3R = 9; I = 9 ; N = 5R = 98
6
01/04/99 au 06/09/99
C = 3R = 9; E = 5; J = 1R = 99

On imagine aisément la difficulté d’étude avec les unions et les séparations successives, surtout de nos jours…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *